Titre: Notre ligne de conduite idéologique
Auteur·e: Armand Émile
Date: 1922
Source: Consulté le 6 janvier 2017 de fr.wikisource.org
Notes: Manifeste du journal L'En-Dehors.

Dans tous les lieux, les individualistes de notre tendance veulent instaurer — dès maintenant et dans tous les temps — un milieu humain fondé sur le fait individuel et dans lequel, sans contrôle, intervention, immixtion quelconque de l'Etat, tous les individus puissent, soit isolés, soit associés, régler leurs affaires entre eux, au moyen de libres pactes, résiliables après préavis et cela pour n'importe quelle activité, que l'association soit l'œuvre d'une personnalité ou d'un collectivité. Leurs associations volontaires sont des unions de camarades, basées sur l'exercice de la réciprocité ou « égale liberté ».

Les individualistes à notre façon considèrent comme leurs adversaires toutes les institutions et toutes les individualités qui, directement ou par personnes interposées, veulent les assujettir à leur autorité et user de violence à leur égard, autrement dit, tous les partisans des CONTRATS IMPOSES. Ils se réservent de se défendre contre eux par tous les moyens à leur disposition, la ruse y compris.

Les individualistes de notre espèce combattent la jalousie sentimentalo-sexuelle, le propriétarisme corporel et l'exclusivisme en amour qu'ils tiennent pour des manifestations autoritaires, sinon pour des phénomènes psychopathiques. Ils propagent la thèse de la « camaraderie amoureuse ». Ils revendiquent TOUTES LES LIBERTES SEXUELLES (dès lors qu'elles ne sont entachées de violence, de dol, de fraude ou de vénalité) y inclus le droit d'éducation, de publicité, de variation, de fantaisie et d'association.